Your search results

Alerte canicule

Posté par Aurore Martrinchard dans 25 juillet 2019
| 0

Les étés sont de plus en plus chauds. Isoler et rafraîchir sa maison deviennent une nécessité. Mieux vaut y penser largement en amont, lors de la conception, pour prendre toutes les mesures passives ou actives adaptées.

Nos étés vont devenir de plus en plus chauds avec des périodes caniculaires fréquentes. Un climat de type méditerranéen pourrait régner sur environ la moitié de l’Hexagone à l’horizon 2050. D’ores et déjà, on conseille une adaptation de l’habitat à cette nouvelle donne climatique.

Alors pour que votre maison soit agréable en toutes saisons, anticipez !

Des solutions les plus simples aux plus élaborées apporteront une touche fraîcheur pendant les chaudes journées estivales.

 

Les solutions les plus simples

Fermez les volets

Commencez par fermer les volets dans la journée notamment sur la façade ensoleillée. Ils limiteront les apports de chaleur. Les volets roulants domotisés seront particulièrement efficaces. Selon le scénario défini, ils s’abaisseront automatiquement en fonction de l’heure, de la température extérieure et/ou de la température intérieure de consigne.

Autre possibilité : poser des stores sur les ouvertures, des brise-soleil orientables ou opter lors de la conception de la maison pour des débords de toit importants. L’objectif est de porter une ombre sur la façade lorsque le soleil est au plus haut. Ils limitent ainsi l’exposition directe des ouvertures au soleil tout en laissant passer la lumière. Le brise-soleil orientable permet de profiter de la lumière naturelle sans laisser entrer la chaleur. Grâce à la facilité d’inclinaison des lames, vous pouvez choisir la quantité de lumière et l’ensoleillement, direct ou indirect, qui vous convient.

Les courants d’air

Le rafraîchissement par courants d’air permet de diminuer la température intérieure jusqu’à 3° de façon plutôt efficace sans avoir recours à la climatisation. Il suffit d’ouvrir les fenêtres des façades opposées (fenêtres de toit fermées) pour créer une ventilation traversante ou transversale.

 

Le rafraîchissement

Vous souhaitez forcer le rafraîchissement par l’intermédiaire d’une pompe à chaleur ? Il faudra intégrer ce choix dans le moteur de calcul de la réglementation thermique. Moins connu du grand public que la climatisation, le rafraîchissement permet lui aussi d’abaisser efficacement la température intérieure.

La pompe à chaleur

Le rafraîchissement se conçoit lors de l’élaboration des plans de la maison et du chauffage. Cette possibilité n’est envisageable que si la pompe à chaleur est réversible. Il faut également veiller à ce que le plancher soit compatible avec la fonction de rafraîchissement, sinon il sera inutile d’opter pour une pompe à chaleur réversible. La fonctionnalité première de la Pac demeurera de produire de la chaleur. Elle n’est pas aussi efficace qu’un climatiseur, c’est pour cette raison qu’on parle plutôt de rafraîchissement et non de climatisation.

Reste qu’on peut abaisser la température de 3° dans les pièces concernées. Dans le cas d’une Pac air/eau, de l’eau froide circulera dans le réseau de chauffage : plancher ou plafond chauffant réversible. Elle fonctionne comme une pompe à chaleur classique à la seule différence qu’en mode refroidissement, elle fait circuler l’eau en sens inverse de façon à chasser vers l’extérieur la chaleur.

Comptez autour de 15.000 €* fournie posée. Il faudra aussi ajouter entre 3.000 et 8.000 €* selon les émetteurs choisis (radiateurs ou plancher chauffant) et leur nombre.

La climatisation

Le principal avantage d’un climatiseur est le confort ressenti. Il déshumidifie et purifie l’air tout en éliminant les bactéries, les pollens et autres impuretés. L’automatisation permettra un réglage selon les différents endroits de l’habitation. Le thermostat pourra se programmer sur la semaine et en fonction de votre présence ou pas.

L’hiver, la Pac capte les calories de l’air extérieur pour chauffer la maison. L’été la chaleur intérieure sera évacuée vers l’extérieur. Deux systèmes coexistent : le mono split mural (ou une console) et le multisplit.

– le monosplit mural ne refroidit qu’une pièce. Il peut par exemple être envisagé dans une chambre ou le séjour. Dans ce cas son intégration dans le moteur de calcul sera moins défavorable. Les climatiseurs d’une puissance inférieure à 2,5 Kw coûtent entre 500 et 900 €* (prix d’achat hors pose et mise en service). Les modèles d’une puissance supérieure peuvent aller jusqu’à 1.300 €*. Enfin, il faut débourser entre 1.500 et plus de 4.000 €* pour s’équiper des modèles plus performants disposant des dernières innovations comme le détecteur de mouvement, le purificateur d’air ou le modulateur de température.

– un système multisplit peut refroidir simultanément plusieurs pièces. Cette installation est plus performante et complexe. Elle se compose d’un bloc extérieur et de plusieurs cassettes intérieures qui captent l’air chaud et insufflent l’air froid.

Avantage de la climatisation multisplit : elle permet de climatiser de grandes surfaces et ne présente pas les inconvénients acoustiques du monobloc. Mais la pénalisation du système dans le moteur de calcul de l’étude thermique implique de compenser sur le bâti ! Le prix varie selon le nombre de splits. Il faut compter entre 4.000 et 8.000 €* (prix tout compris) pour trois à quatre unités intérieures.

 

Maintenant les cartes sont entre vos mains!

 

* prix à titre indicatif

Posez votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nous contacter